Martin Besson
Thérapeute manuel
Martin Besson, Thérapeute manuel à Lyon
 
 
06 14 47 41 80
 
40 rue de la Viabert, 69006 Lyon
Martin Besson
Thérapeute manuel

L'ostéopathie "méthode Poyet" - 1/2 Généralités

L'ostéopathie méthode Poyet ou plus simplement, la méthode Poyet, est une méthode thérapeutique manuelle basée sur l'ostéopathie. Elle est enrichie par une approche plus énergétique de la vie, du corps et de la santé, notamment par l'intégration de principes issus de la médecine traditionnelle chinoise.

 

Elle vise à corriger les déséquilibres accumulés au fil de la vie, des petits bobos et des plus gros. Chaque traumatisme physique et/ou émotionnel, vécu comme traumatisant ou non, peut laisser son empreinte dans la structure corporelle ou psychique d'une personne. Cette empreinte peut apparaître comme un déséquilibre corporel, une lésion ostéopathique, à différents niveaux (articulaire, musculaire, viscéral ou autre) avec une douleur associée ou non. Cette empreinte peut également s'exprimer de manière plus subtile comme une peur, une angoisse, une incapacité à vivre certaines émotions ou au contraire une tendance à les sur-exprimer (ou tout autre mécanisme mis en place en guise de protection).  Dans tout les cas, le rôle du thérapeute est de corriger ces déséquilibres pour permettre au patient de retrouver ses capacités d'adaptation, de guérison et de transformation.

L'origine de la méthode Poyet

La méthode Poyet porte le nom de son inventeur, Maurice Raymond Poyet. M. Poyet, né en 1928, fut au cours de sa vie, infirmier de guerre, kinésithérapeute, ostéopathe puis acupuncteur. Lors de son parcours il rencontre et s'associe avec plusieurs collaborateurs, notamment des pionniers de l'ostéopathie tel qu'André Brunel (qui participa à la création de la première école d'ostéopathie en France).

M. Poyet développa au fur et à mesure de sa pratique en cabinet tout un ensemble de techniques et de concepts à l'interface entre ostéopathie et médecine traditionnelle chinoise. A terme, ses recherches débouchèrent sur la création d'un outil aussi original que surprenant. Ce nouvel outil, que l'on nomme aujourd'hui la méthode Poyet, apporte à la fois une alternative et une continuité à l'ostéopathie classique de son époque. Jusqu'à la fin de sa vie, il continua de faire évoluer toujours plus allant les outils dont il fut l'inventeur.​​​​​​​

Les principes de la méthode Poyet

En premier lieu, elle repose sur la connaissance précise de l'anatomie et de la physiologie humaine pour, ensuite, au delà de ces connaissances, se baser sur les principes fondateurs de l'ostéopathie:

- La globalité du patient: l'ostéopathe, comme le praticien en méthode Poyet appréhende le patient comme un tout complexe, où toute partie est en relation avec le tout. Cela est vrai aux niveaux structurel et anatomique, mais également à des niveaux plus fins et plus subtils. Ainsi, le patient, son corps, son état émotionnel, son état énergétique, son vécu et son environnement sont étroitement liés et font partie intégrante de ce qu'il vit et de son expérience.

- L'auto-guérison: le corps humain possède un ensemble de systèmes de régulation physiologique lui permettant de rester dans des paramètres permettant la vie et la santé. L'homéostasie est cette capacité à rester en équilibre malgré les variations de l'environnement. Ainsi le patient possède, lorsque les conditions sont optimales, la capacité de se guérir en mobilisant ses propres ressources (homéostasie, cicatrisation, système immunitaire, mais aussi relation à l'instant présent, acceptation et gratitude envers la vie).

- Le relation structure/fonction: la dysfonction de l'une entraîne celle de l'autre. Le praticien permet au patient de restaurer les différentes fonctions des tissus en lésion (organes, articulations, muscles, etc.) en corrigeant leur structure et leur mobilité.

- La vie c'est le mouvement: tout thérapeute manuel (ostéopathe, étiopathe, Kinésithérapeute, etc.), exerce dans le but de redonner à son patient une mobilité et une motilité (mouvements intrinsèques à une structure) optimales dans des paramètres normaux. Egalement, d'un point de vue psychique ou émotionnel, le thérapeute cherchera à aider son patient à sortir d'un immobilisme ou d'un mutisme pathogène en recréant du mouvement et de l'espace à ces niveaux.

- La loi de l'artère:  une circulation satisfaisante de tous les fluides corporels est la clé fondamentale  d’un apport optimal aux organes et aux cellules afin d'assurer leur respiration, leur alimentation, leur communication, leur élimination, leur cicatrisation ou leur mort quand elles mettent le corps en danger.  C'est donc l'une des clés fondamentales de la santé. En libérant les structures des tensions, déséquilibres et autres lésions, le thérapeute s'assure d'une bonne circulation de ces fluides afin de potentialiser l'homéostasie du patient.

Ces principes, appliqués à la prise en charge de personnes en souffrance, permettent au praticien de redonner au patient ses propres capacités d'adaptation, de guérison et de transformation en vue de réduire, voire de résoudre, ses douleurs, ses gênes ou ses limites.

Martin Besson


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Annuaire Thérapeutes

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.